lagon-balos-plage-crete-cote-ouest

Crète : côte ouest entre plages paradisiaques et montagnes

Crète côte ouest

Hello les chats ! Ça y est la rentrée est passée, on se retrouve donc pour de nouvelles aventures ! Cet été nous sommes partis avec monsieur, ma belle soeur et son chéri sur l’île grecque la plus au sud : la Crète.

Comme beaucoup me l’ont demandé, je vous écris ce premier article en vous détaillant notre parcours jour par jour. Un autre article suivra dans les prochaines semaines sur la partie Est de l’île.

Quand partir en Crète ?

Nous sommes partis du 16 au 28 août, soit 12 jours en tout. Nous savions qu’il y aurait beaucoup de monde à cette période, mais nous étions contraints par les congés scolaires.

Si vous en avez la possibilité, je vous recommande d’y partir en Mai/Juin ou en Septembre pour éviter la foule. Bien que moins fréquentée, que les Cyclades (Santorin, Mikonos, Paros ou encore Naxos), cette île devient de plus en plus prisée, car le coût de la vie y est bien moins élevé et les paysages tout aussi beaux.

La Crète, c’est pour qui ?

Si vous aimez les belles plages au sable blanc et aux eaux turquoises, alors cette île est faite pour vous ! Mais il y en aussi pour les amateurs de randonnées. En effet, la Crète est une région très montagneuse. Son plus haut sommet, le mont Ida, culmine tout de même à 2456 m.

En famille ou entre amis, cette île saura combler tout le monde, néanmoins, si vous avez des enfants en bas âge, je vous conseille, d’attendre un peu avant de les y emmener. En effet, la plupart des belles plages sont accessibles via des sentiers escarpés et les rues des villes ne sont pas du tout adaptées pour les poussettes.

Allez, je vous emmène à la découverte de la côte ouest de la Crète !

Jour #1 sur la côte ouest de la Crète : le monastère d’Arkadi

Nous avons atterri à Heraklion la ville principale de l’île le 17 août vers 1h du matin, donc après une nuit très courte dans un hôtel proche de l’aéroport, -Tellement proche que nous avions l’impression que le tarmac était dans notre chambre…- nous avons récupéré notre voiture de location et nous sommes partis en direction de la côte ouest de l’île pour rejoindre notre airbnb situé à Aptera.

Lien de notre super Airbnb !

En route, nous avons décidé de nous arrêter pour visiter le monastère d’Arkadi. Ce dernier se situe à 20min de voiture de la route principale qui longe la côte nord de la Crète. Je vous conseille vivement de vous y rendre pour la beauté de ce lieu et pour sa symbolique.

Haut lieu de la résistance crétoise contre l’occupation ottomane, ce monastère aux influences baroques et romanes est aujourd’hui le symbole de l’indépendance de la Crète. Son architecture est splendide et malgré sa destruction partielle par les turcs en 1866, celui-ci a depuis, été reconstruit.

Vous y croiserez de nombreux chats, gardiens de ce lieu sacré se prélassant à l’ombre des coursives et des rosiers en fleurs.

Prix de l’entrée : 2,50€

Jour #2 La plage de Seitan Limania et le port de La Canée

8H45, départ de notre Airbnb pour la crique de Seitan Limania, située à 30km de notre pied à terre. Pour l’ensemble des plages, je vous conseille d’y être avant 9h30, si vous voulez être un peu tranquilles.

Après avoir emprunté une route aux virages en épingles sans la moindre barrière de protection, nous voilà arrivés sur un petit parking de terre. A 9h30, il y avait déjà quelques voitures garées, mais nous avons pu trouver une place. A notre retour vers 12h30, c’était blindé de chez blindé !

L’accès à la crique de Seitan Limania, se fait par un sentier très escarpé. Pensez à bien vous chausser. il faut compter environ 15 /20 min de descente. La plage est faite de galets et n’est pas très grande, voilà aussi pourquoi il est nécessaire d’y arriver tôt. Cette jolie crique est une première approche des plages crétoises, fort sympathique qui vaut le détour. L’eau est bleue turquoise et hyper chaude.

Anecdote : quelques chèvres en liberté viennent sur la plage, surtout au moment du repas !

L’après-midi, nous sommes partis en direction de la Canée, la deuxième plus grosse ville de l’île après Heraklion. Nous avons concentré notre visite sur le port vénitien de la ville. Il y a de nombreux parking gratuits près de ce dernier.

Flâner le long du port et admirer ses belles façades colorées est très agréable. Surtout en fin de journée. Sur notre route, nous avons pu admirer une ancienne mosquée à l’architecture surprenante, ainsi que des docks, aujourd’hui transformés pour la plupart en restaurants. Je vous conseille d’aller jusqu’au phare car la vue sur le port y est superbe.

Pour clôturer cette belle journée, nous avons mangé dans un restaurant recommandé par le guide du routard, le Tamam. Situé dans un ancien hammam turque, ce restaurant propose les plats traditionnels grecs. Nous avons tous pris un assortiment d’entrées à partager et un kébab, mais un vrai kébab.

Prix d’un repas pour 4 : 73€

Jour 3# Les gorges de Samaria, traverser la côte Ouest de la Crète du Nord au Sud

Cette 3ème journée a été intense !

6h45 : nous quittons la maison direction la gare routière de la Canée pour prendre un bus en direction du village d’Omalos. Perché à 1 200m d’altitude, ce village est le point de départ de la randonnée des gorges de Samaria.

La randonnée fait 16km, ce n’est que de la descente, mais le chemin est très escarpé. Mes chevilles et le genou de ma belle soeur s’en souviennent ! Equipez vous à minima de baskets à crampons pour ne pas glisser sur les rochers. Mais pour ma part, je regrette de ne pas avoir pris mes chaussures de rando.

Cette randonnée dans les gorges les plus profondes d’Europe est un aller simple, le plus simple est donc de laisser votre voiture à la Canée et de prendre le bus, vous comprendrez pourquoi plus bas. il y a 3 départs par jour, mais si vous partez en été comme nous, prenez le premier bus à 7h30 pour profiter de la fraîcheur. Comptez : 1h30 de bus sur des routes de montagne.

Tout au long du chemin, il y a des points d’eau potable et des sanitaires. Nous avons traversé et longé à plusieurs reprises la rivière, mais il est strictement interdit de s’y baigner ou même d’y tremper les pieds, car elle alimente en eau potable le village d’Agia Rouméli, situé à l’arrivée de la randonnée.

La fin de la rando se fait en plein soleil et même en ayant pris le premier bus, nous avons énormément souffert de la chaleur sur la seconde partie du parcours. Nous sommes arrivés à 15H au village d’Agia Roumélie, d’où part le bateau navette ( ATTENTION, un seul départ par jour à 17h30), qui nous a ramené jusqu’au départ du bus au village de Sougia. Le retour en bus jusqu’à la Canée a duré 2h, après cette journée sportive et éprouvante, cela nous a achevé.

Prix par personne : 30€ (15 € bus + 5€ entrée dans les gorges + 10€ bateau)

Jour 4# Elafonissi, la plage rose

Après la grosse journée de randonnée, nous avons opté pour une journée plus calme à la plage. Nous nous sommes donc rendus à la plage de sable rose d’Elafonissi à environ 1h45 de la Canée.

Le parking est gratuit, mais je vous conseille d’y arriver avant 11h, car cette plage célèbre pour la couleur unique de son sable, accueille plus de 8 000 visiteurs par jour.

L’eau est d’un bleu turquoise magnifique ! Cette plage bien que très fréquentée, est à voir. Je pense que cela doit être encore mieux très tôt le matin ou bien en fin de journée. Si vous logez pas trop loin, cela est surement la meilleure option.

Nous en avons profité pour faire un peu de snorkeling. Nous avons pu admirer quelques petits poissons.

Anecdote : le sable est rose à cause de l’érosion des coraux et des coquillages, mais la légende raconte qu’il s’agirait du sang de 800 femmes, enfants et vieillards ayant trouvé refuge sur la plage puis ayant été massacrés par les turques en 1824.

Jour 5# Le lagon de Balos sur la pointe nord-ouest de la Crète

Encore une fois, départ de la maison vers 7H30 en direction cette fois-ci du lagon de Balos. Situé sur la pointe la plus au nord ouest de l’île, cette plage est renommée pour ses eaux cristallines.

Après 1h30 de route qui se termine par 8km de piste très rocailleuse, nous sommes arrivés au parking qui surplombe le lagon. Là encore, prévoyez les baskets pour descendre jusqu’à la plage. (Il faut compter 15 min de marche)

La vue d’en-haut est sublime ! Je n’avais jamais vu de telles nuances de bleu sur une seule plage !

Une fois arrivés en bas, je vous conseille de vous diriger vers la gauche du lagon qui est un peu moins fréquentée que la presque-île. Malheureusement, nous ne sommes pas restés très longtemps à cause du vent. De part sa position géographique, cette plage est connue pour être ventée.

Morale de l’histoire, en Crète, si vous voulez profiter des plages, levez vous tôt !


Voilà ce premier article sur la Crète côte-ouest est terminé. J’espère qu’il vous aura plu et vous aura donné envie de découvrir cette île magnifique. Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser en commentaire.

En résumé :

Les + : les paysages sont exceptionnels ! Que ce soit les plages ou les montagnes, nous en avons pris plein les yeux. La vie sur place n’est vraiment pas chère. La côte-Ouest de la Crète est plutôt bien desservie en routes et transports en commun.

Les – : clairement, le monde sur les plages et la pollution. En effet, le bord des routes et les villes sont très sales. Cela contraste énormément avec les sites touristiques qui eux sont globalement très propres par rapport à leur fréquentation.

Dans le prochain article sur ces vacances en Crète, je vous emmène dans la partie Est de l’île et je parlerai de notre excursion de folie sur le Néféli, un petit bateau de pêche.

voyage-crete-cote-ouest

2 Comments

  • happilie 23 septembre 2019 at 18 h 51 min

    J’ai suivi tes aventures en « direct » sur insta eheh, les photos sont si jolies, ça donne envie !

    Reply
    • Thecocooningfactory 23 septembre 2019 at 20 h 09 min

      Oh merci beaucoup !! 🙂 J’ai adoré faire des photos là bas les paysages sont tellement beaux !!

      Reply

Laisser un commentaire